M'hamid el Ghizlane, dans les dunes
M’hamid el Ghizlane, dans les dunes – Janvier 2015

Des pierres du sable                         

Je m’invente un désert

pour mieux voir ton étoile

et guidée par le ciel

de mon vaisseau en cale sèche

je ferai de mes larmes

un fleuve promesse d’océan

Je n’aurai qu’à attendre

que le vent se lève

pour mettre les voiles

Des pierres du sable

voilà mon histoire

au matin du monde

au soir de ma vie

Il est beau le désert

de celui qui s’invente

l’urgence suprême

l’envie sublime

de larguer l’inutile

de voyager léger

 

IMGP0167
M’hamid el Ghizlane, la fin de la palmeraie – Mars 2016

Des pierres du sable

pour enfouir mes rêves

le désert pour sanctuaire

anonyme et sans Dieu

Des pierres du sable

effacées les  traces

déposées l’ombre et l’empreinte

comme on jette les armes

à la fin du combat…

… et naître au silence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *