Du 16 au 19 novembre, les portes de la 3ème édition de Visa for Music s’ouvriront à Rabat, grand carrefour international des professionnels du secteur musical, mais pas seulement. Publicitaires, cinéastes sont aussi conviés au salon. Ce rendez-vous désormais installé dans le paysage du continent africain est une opportunité pour tous les artistes qui y sont invité-es. A la clé, des promesses de belles tournées à l’international.

Dans un contexte où la mobilité des artistes reste toujours aussi problématique au Sud, Plan B revient sur un autre salon d’importance, le WOMEX. Mondoblog-RFI y était représenté à l’occasion d’une conférence dédiée au Festival International des Nomades, à M’Hamid el Ghizlane, le village de Génération Taragalte, un des groupes qui représenteront la Sahara à Visa for Music.

Le partage d'exéprience, la vraie valeur ajoutée des réseaux
Le partage d’expérience, la vraie valeur ajoutée des réseaux : Brahim El Mazned en sait quelque chose.
A l’initiative de ce rendez-vous de la scène musicale internationale, il y a bien sûr comme dans tout beau projet un visionnaire capable de convaincre, dé fédérer et de réunir en un même lieu une pléiade d’artistes et de professionnels désireux comme lui de tisser du lien entre une multitude d’aventures qui sont autant de rencontres humaines et artistiques.  Cet homme s’appelle Brahim El Mazned, également directeur du festival de Timitar à Agadir.
Brahim est toujours par monts et par vaux, il était bien sûr au WOMEX pour partager son expérience dans une conférence que vous pourrez retrouver dans les archives du site d’ici peu, comme celle que j’ai coordonnée pour Mondoblog-RFI et l’association des Nomades du monde.
Noureddine Bougrab, directeur du Festival International des Nomades, invité de Plan B au WOMEX 2016
Noureddine Bougrab, directeur du Festival International des Nomades, invité de Plan B au WOMEX 2016
Les festivals comme ces salons professionnels ne sont pas des bulles hors du temps, bien au contraire, ils sont en prise avec l’évolution de nos sociétés, mœurs, technologies, valeurs, paradoxes. Ce sont aussi des lieux de militantisme comme en témoigne la charte officialisée il y a quelques semaines à Saint-Jacques de Compostelle suite aux travaux préliminaires du réseau Zone franche.
Il y a un contexte porteur au Maroc, pays qui entend jouer son rôle de carrefour culturel à l’international tout en valorisant la diversité et la qualité de sa propre scène musicale, en pleine effervescence.
La légitimité d’organiser ce salon au Maroc s’est imposée comme une évidence étant donné l’évolution de son paysage culturel et musical avec notamment la création ces dernières années de grands festivals et le succès d’artistes s’exprimant ouvertement sur des sujets politiques et sociaux. Ceux-ci ont gagné en maturité et connaissent un rayonnement international grandissant allié à un très fort engouement populaire. Brahim El Mazned
EToile montante de la scène marocanie, Mehdi Nassouli rencontre Lydia Botana, artiste galicienne
Etoile montante de la scène marocaine, Mehdi Nassouli rencontre Lydia Botana, artiste galicienne.
Si le Womex, Babel Med, Visa for music ou les BIS qui se sont tenues les 20 et 21 janvier à Nantes en Bretagne, visent à promouvoir les artistes retenus lors d’une sélection difficile tant l’offre est pléthorique, leur programme ne se réduit pas à une succession de concerts et à un salon d’exposants.
Le programme ambitieux de ces quatre jours à Rabat en est un bel exemple. Hommages, conférences, plusieurs ateliers de formation, des projections de films documentaires, des rencontres professionnelles vont faciliter les échanges. Les acteurs présents ne partagent pas tous la même vision des enjeux socio-économiques de la culture, à l’échelle du continent africain et du Moyen-Orient ou via les relations que ces régions entretiennent avec le reste du monde grâce à l’industrie musicale et les programmations de festivals. Mais chacun à son niveau est un contributeur potentiel ou avéré d’une plus grande prise en compte de la culture dans nos stratégies de développement.

 http://visaformusic.com/

B comme bonus

http://www.womex.com

La 14ème édition du Festival des Nomades aura lieu les 17, 18, 19 mars 2017

http://www.nomadsfestival.org/

Ils n’ont pas trop changé depuis janvier 2015, voici quelques clichés pris par Sylviane Dieudonné-Coulaud à M’hamid el Ghizlane.  Merci à elle pour ce partage.

Nos amis du groupe Génération Taragalte ont donné le 28 octobre 2016 le concert d’ouverture du Festival Taragalte devant leur public de fans, locaux et étrangers. Visa for Music les a programmés le 19 novembre au Café La Renaissance, à 19h (Rabat).

Brahim
Brahim
Said
Said
Mustapha
Mustapha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

khalifa_generation-taragalte
Khalifa
Mohamed
Mohamed

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *